Usine Nouvelle: « Quand l’Inde compare le contrat du Rafale aux bons vins français »

En visite à Paris, le ministre indien des Affaires étrangères s’est montré encourageant sur l’achat de 126 Rafale au groupe Dassault Aviation. « Les bons vins français mettent du temps à parvenir à maturité, il en est de même pour les bons contrats », a ainsi déclaré le diplomate.

Alors que le doute plane sur une conclusion en mars prochain du contrat du Rafale en Inde, le ministre indien des affaires étrangères s’est voulu rassurant ce jeudi 10 janvier. En visite à Paris et à l’issue d’un entretien avec son homologue français Laurent Fabius, Salman Khurshid s’est ainsi lancé dans une métaphore vinicole pour détendre l’atmosphère.

« ATTENDEZ UN PETIT PEU QUE LE BOUCHON SAUTE ET VOUS AUREZ UN BON VIN À GOÛTER »

« Les bons vins français mettent du temps à parvenir à maturité, il en est de même pour les bons contrats », a déclaré le diplomate avant de poursuivre : « Une décision a déjà été prise, les détails du contrat sont en train d’être examinés. Attendez un petit peu que le bouchon saute et vous aurez un bon vin à goûter ».

De son côté, Laurent Fabius a souligné que « la décision finale appartient au gouvernement indien dans sa souveraineté »« Mais d’après ce que m’a rapporté mon collègue le ministre indien les choses avancent bien, et je peux vous confirmer le soutien plein et entier du gouvernement français vis-à-vis du Rafale qui est un avion exceptionnel », a-t-il dit.

Lire la suite de cet article ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *