Theatrum Belli: « Le ministre de la Défense lance le Pacte Défense PME : 40 mesures concrètes et immédiates pour renforcer les industries de défense »

A l’occasion du Forum DGA Innovation organisé ce 27 novembre au CNIT-La Défense, Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, annonce le lancement du Pacte Défense PME.

Premier investisseur industriel public et privé (16 milliards d’euros en 2013), le ministère de la Défense souhaite faire des 4.000 PME d’armement la priorité de son action industrielle. Ce programme s’inscrit dans le cadre de l’action gouvernementale pour restaurer la compétitivité industrielle, et des engagements pris par le Président de la République en faveur des PME.

4 axes pour un plan cohérent et des moyens renforcés en faveur des PME.

  • Mieux prendre en compte les PME dans la stratégie d’achat de l’ensemble du ministère à travers une nouvelle dynamique et de nouvelles pratiques.
  • Consolider dans la durée le soutien financier à l’innovation des PME pour faciliter le passage de la recherche au développement.
  • Prendre des engagements réciproques entre le ministère et les maîtres d’oeuvre industriels, dans le cadre de conventions bilatérales, pour favoriser la croissance des PME.
  • Renforcer l’action en région via un nouveau dispositif de soutien des PME.

Parmi les mesures emblématiques :

  • Le ministère augmente de 25% d’ici 2015 les crédits alloués au dispositif RAPID. Il favorise le développement de technologies duales, c’est-à-dire le passage du militaire au civil dans les applications industrielles. Cet investissement représentera à terme 50 millions d’euros.
  • Les crédits consacrés à la recherche amont seront augmentés de 10% en 2013 et pérennisés au-delà. Ils représenteront 750 millions d’euros pour soutenir l’innovation.
  • Le ministère s’engagera au travers de conventions bilatérales avec les grands donneurs d’ordre du secteur pour inciter à de meilleures relations entre eux et les PME.
  • Les marchés inférieurs à 15.000 euros seront prioritairement attribués aux PME et les procédures de passation des marchés devront privilégier le réflexe PME.

Lire la suite de cet article ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *