Syrie: l’armée française doit être garante des intérêts et de la souveraineté de la France

Nous, Jeune patriote, refusons que notre Pays déploie ses hommes, ses ressources et son honneur dans une hasardeuse intervention militaire en Syrie, quelle qu’en soit la nature.

Considérant que notre pays subit les affres d’une situation économique grave et d’un contexte sécuritaire déplorable, nous condamnons la tentative de Messieurs Hollande et Fabius de détourner le regard des français de leurs difficultés vers une guerre en Syrie. Notre pays, plus que jamais, a besoin que ses dirigeants soient pleinement impliqués dans la conduite des affaires de la France et dans la mise en place des vraies réformes tant attendues par le peuple français.

La Syrie traverse une grave et inextricable guerre civile confessionnelle et est au centre d’enjeux géopolitiques complexes. Pour autant, nous considérons que les forces armées françaises sont l’instrument de sauvegarde de notre souveraineté nationale et de nos intérêts stratégiques et ne doivent pas être engagées pour défendre les positions d’autres puissances étrangères au risque de plonger toujours davantage cette région dans le chaos.

En effet, si la Syrie n’est ni l’Irak, ni la Lybie, le risque immense de tomber de Charybe en Scylla et d’y connaitre des bouleversements du même ordre, nous conduit à nous opposer fermement à l’envoi de troupes ainsi qu’à toutes frappes aériennes. Le flou qui pèse sur la composition de la rébellion, l’opacité quant à l’après et l’absence d’intérêt stratégique majeur pour la France ne justifient pas que le tribut de notre Patrie soit le sang de ses soldats.

Alors qu’en 1860, nous, la France, intervînmes en Syrie afin de protéger les populations chrétiennes avec l’autorisation Ottomane, nous affirmons que les chrétiens d’orients d’ors et déjà persécutés par les combattants islamistes, seront demain, comme les chrétiens d’Irak ou les coptes d’Egypte, les victimes collatérales d’une guerre que les monarchies pétrolières sunnites et les Etats-Unis, jouant la carte islamiste, appellent de leurs vœux. Ces mêmes petro monarchies qui, comme l’Arabie Saoudite, menacent la Russie d’attentats terroristes islamistes aux JO de Sotchi si elle ne lâche pas la Syrie. Ces mêmes États-Unis qui espèrent que les pays de l’OPEP maintiennent le prix du baril autour de 100$, rentabilisant ainsi l’exploitation de gaz et de pétrole de schiste sur le sol américain.

Nous condamnons également la soumission de certaines élites françaises refusant de mettre fin au clivage entre l’Europe et la Russie et évitant que se créée des alliances stratégiques diversifiées sur certains sujets avec elle, mais également avec la Chine, l’Iran, l’Irak et l’Amérique latine.

Nous, Jeune français, revendiquons ne pas être de cette génération Droit-de-l’hommiste, fille de 1968, qui pensent que le monde doit être le jeu de quelques intriguant cyniques jouant avec la vie de nos soldats et méprisant les principes sacrés d’inaliénabilité et d’inviolabilité de la souveraineté des nations.

Alors que l’Histoire a donné raison à une France courageuse s’opposant avec panache en 2003 à l’invasion de l’Irak, nous rappelons, une nouvelle fois, que la démocratie ne s’exporte pas mais qu’elle germe dans la terre même de celui qui aspire un jour à la voir éclore. Vouloir l’imposer en intervenant par les armes en Syrie serait un drame à la fois pour ce pays mais également pour l’idée que se font les nations du monde de nos modèles démocratiques occidentaux. Si la France est une puissance militaire de premier plan, elle est d’abord une puissance diplomatique majeure écoutée et respectueuse de la légalité internationale. Dès lors, il nous faut continuer les efforts diplomatiques et ne pas oublier, jamais, que nul n’aime les missionnaires armés !!

Ni pacifiste, ni idéaliste, nous sommes patriote et attaché à une certaine idée de la France.

Français réveillons nous, nous n’avons à être le vassal d’aucune puissance. Français, debout, venu est le temps de reprendre notre destin en main.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *