Blog LeFigaro: « France-Russie: les raisons d’un coup de froid »

La relation Franco-Russe a été relancée au cours du mandat de Nicolas Sarkozy. Aujourd’hui, le différend à propos de la Syrie, après celui sur la Libye, semble avoir pris le dessus.

L’Observatoire franco-russe vient de publier sa première note d’analyse «France – Russie : renouveau et défis d’un partenariat stratégique », rédigée par le directeur de l’Observatoire Arnaud Dubien. En voici quelques extraits :

« L’intransigeance du Kremlin sur le dossier syrien doit moins à la personnalité de Vladimir Poutine ou aux intérêts supposés du complexe militaro-industriel russe à Damas qu’à un raidissement idéologique face à ce qui est perçu comme un néo-interventionnisme occidental. Que Paris soit en pointe dans ce processus – avant et après les élections présidentielles françaises – ne peut être ignoré au Kremlin (…) Que ce soit sur le dossier de la défense antimissile ou de l’architecture de sécurité du continent, l’analyse faite à Moscou est que les réserves ou déclarations dissonantes de l’administration Sarkozy n’ont au final guère pesé face à la détermination américaine. Le retour de la France au sein du commandement militaire intégré de l’OTAN a en outre contribué à une certaine banalisation de la position de Paris aux yeux des dirigeants russes ».

« L’un des obstacles les plus importants à l’approfondissement du partenariat bilatéral est l’étroitesse de sa base sociologique. (…) Russes et Français se connaissent mal. Les perceptions mutuelles sont éloignées des réalités contemporaines. »

Lire la suite de cet article ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *