Dossier: l’outil français de dissuasion nucléaire

Le 21 mars 2008 à Cherbourg, le Président français, Nicolas Sarkozy, a prononcé son premier discours à propos de la doctrine nucléaire française, revenant à une doctrine plus classique que celle annoncée par l’ancien président J. Chirac du fait de son ambiguïté. En effet, la dissuasion nucléaire est une doctrine stratégique adoptée pendant la guerre froide lors de l’affrontement entre les deux superpuissances entrées en « équilibre de la terreur »  consistant en la peur, réciproque de l’utilisation par l’autre de l’arme nucléaire, et d’une réplique de  « Destruction mutuelle assurée » en cas d’attaque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *