Challenges: Les automobiles françaises pèsent déjà 4 % du marché chinois

Les ventes d’automobiles en Chine ont augmenté de 14,7% sur les deux premiers mois de l’année, par rapport à la même période de 2012. Les voitures françaises représentent 4,4% de ce marché.  

Les ventes d’automobiles en Chine ont augmenté de 14,7% sur les deux premiers mois de l’année, par rapport à la même période de 2012, en dépit d’une baisse le mois dernier liée au nouvel an lunaire, a rapporté lundi 11 mars l’Association chinoise des constructeurs automobiles (CAAM).

Pris ensemble, janvier et février marquent une forte accélération du premier marché mondial du secteur, qui n’avait progressé que de 4,3% en 2012.

Quelque 3,39 millions de véhicules, dont 2,84 millions de voitures de tourisme et minivans (+19,5% sur un an) ont été écoulés en ce début d’année, a précisé la CAAM dans un communiqué.

Sur ce segment principal du marché, les marques chinoises ont progressé de 20,8%, soit un peu plus vite la moyenne, à 1,23 million de véhicules, toujours selon cette organisation proche du gouvernement.

Ce chiffre représente une part de marché de 43,2%, en hausse d’un demi-point de pourcentage sur un an, a ajouté la CAAM en se félicitant de cette évolution alors que le marché chinois reste dominé par les marques étrangères.

Les ventes d’automobiles en Chine avaient explosé de 46% en 2009, permettant à la Chine de se hisser au premier rang mondial du secteur devant les Etats-Unis, puis encore bondi de 32% en 2010.

La CAAM indique encore que les ventes de véhicules passagers (voitures et minivans) allemands, sud-coréens et français ont progressé de plus de 30% sur les deux premiers mois de l’année, tandis que les japonais, affectés par une dispute territoriale entre Pékin et Tokyo, ont reculé de 17,1% sur la même période.

En parts de marché pour les seules voitures de tourisme, les allemandes arrivent en tête avec 24,9%, devant les américaines avec 15,8%, les japonaises avec 14,2%, les sud-coréennes avec 10,6% et les françaises avec 4,4%.

Lire la suite de cet article ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *