Challenges: « Des blindés 100% français pour l’armée émiratie ? »

Le PDG de Nexter Systems (ex-Giat Indutries) a reçu un courrier officiel lui indiquant qu’il était à nouveau dans la course pour la livraison de 700 véhicules destinés à l’infanterie.

Philippe Burtin veut y voir un signe positif. Le PDG de Nexter Systems a reçu le 20 décembre, le jour-même où se déroulait le dernier conseil d’administration de 2012, un courrier lui indiquant que son entreprise était à nouveau dans la course pour la fourniture à Abu Dhabi de 700 véhicules blindés de combat d’infanterie (VBCI).

A l’origine, l’émirat avait souhaité qu’une co-entreprise soit créée afin que ces véhicules militaires soient assemblés sur les rives du golfe arabo-persique. Mais ce processus a été interrompu cet été.

Les Emirats Arabes Unis relancent donc les dés en manifestant leur intérêt pour une version plus puissance du VBCI produite à Roanne (Loire). Des véhicules qui ne pèseraient pas 25 mais 30 tonnes et dont le coût unitaire atteindrait 5 millions d’euros.

Lire la suite de cet article ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *